Contexte

L’Afrique de l’Ouest fait face à des défis démographiques, économiques, environnementaux, sécuritaires et de gouvernance. Dans ce contexte, les enjeux du développement agricole et rural revêtent une importance particulière en termes de sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population rurale et urbaine, de durabilité environnementale et d’amélioration des conditions de vie des populations notamment rurales.

Des initiatives multiples se construisent autour de ces enjeux et concernent l’augmentation des productions, la mise en œuvre de politiques agricoles adaptées et d’une approche de développement territorial valorisant les ressources locales, l’amélioration des conditions de mise en marché des produits et le développement d’infrastructures. Ces initiatives produisent des résultats significatifs même si leur pérennisation et mise à l’échelle ne sont pas toujours assurées.

Dans le contexte actuel,la découverte de pétrole et de gaz au Sénégal ouvre des perspectives de ressources additionnelles qui devraient permettre de réaliser des investissements productifs dans les secteurs prioritaires de l’économie nationale dont l’agriculture est un des principaux moteurs. Ce colloque international, centré sur l'avenir des exploitations familiales,  vise à actualiser la réflexion pour prendre en charge les défis et enjeux décrits ci-dessus.

Objectifs

Le colloque poursuit les objectifs suivants :

  • identifier et analyser les évolutions en cours et les défis auxquels sont confrontées les exploitations familiales et les sociétés rurales, les réponses apportées et les résultats obtenus ainsi que le positionnement et les stratégies développées par les différents acteurs.
  • créer entre les différents acteurs concernés par l'élaboration et la mise en œuvre de réponses aux défis et enjeux identifiés, les conditions d’un débat fructueux, porteur de solutions pragmatiques. L’accent sera mis sur les transformations structurelles de l’agriculture, et notamment des agricultures familiales, sur les conditions de leur modernisation et sur la présentation d'expériences et de solutions innovantes pour le développement agricole.
  • rendre hommage à Jacques Faye, en mettant en évidence la qualité et l’originalité de son apport scientifique et sa capacité à allier exigence scientifique et recherche de l'utilité  sociale.

Thématiques

Les contributions attendues devront porter sur les quatre thèmes ci-dessous. Elles seront présentées en sessions parallèles, chaque session sera introduite par une communication de cadrage. Les contours et contenus de chaque thème sont précisés ci-après.

Thème 1 : Les évolutions des exploitations familiales face aux contraintes et opportunités de l'environnement national et international.

Le suivi de l’évolution de l’agriculture sénégalaise et en particulier des exploitations familiales, a toujours été une préoccupation forte, notamment des chercheurs et des organisations de producteurs. Il témoigne du souci d’observer et de comprendre les changements structurels liés, de 1960 à nos jours, aux politiques publics des régimes successifs et à la libéralisation, mais également d’analyser l’importance des dispositifs paysans mis en place par le ROPPA dans le cadre du suivi des exploitations familiales.

De façon spécifique les participants à la conférence réfléchiront sur les sous-thèmes suivants : (i) évolution/différenciation des agricultures familiales ; (ii) émergence d’autres formes d’agriculture (agro-business) ; (iii) pratiques innovantes en matière de sécurité alimentaire ; (iv) emploi des jeunes ruraux et urbains ; (v) amélioration du cadre de vie des ruraux.

Thème 2 : La question foncière au Sénégal et en Afrique de l'Ouest dans un contexte de décentralisation et de territorialisation: situations actuelles, alternatives, portée des réformes en cours ou prévues.

La conférence offrira un espace d’échange et de partage sur les enseignements qu’on peut tirer des différentes politiques foncières en lien avec la décentralisation dans la région, en mettant en exergue les expériences nationales ou locales « réussies ». Les analyses devront aussi faire ressortir les expériences réussies et/ou prometteuses en matière de développement local/territorial et permettre de cerner les avancées en matière de gestion durable des ressources naturelles. Une attention particulière sera accordée à l’approche agro-écologique en soulignant les expériences novatrices, les résultats, les difficultés rencontrées, les conditions de mise en œuvre, les changements d'échelle et les perspectives

Thème 3 : Le dialogue multi-acteurs favorise-t-il l'efficacité des politiques publiques de développement agricole et rural ?

Il est démontré que l'efficacité des politiques publiques est accrue quand celles-ci reposent sur des « compromis négociés »entre les pouvoirs publics et les autres acteurs concernés. Il est pour autant nécessaire que l’Etat qui définit ces politiques y associe les parties prenantes et crée les conditions de leur mise en œuvre. Quels sont les acteurs qui doivent être associés à la négociation ? Comment créer les conditions d'une négociation équilibrée entre les différents acteurs ? A partir d'exemples concrets, de réussites, de difficultés rencontrées ou de limites constatées, les points de vue des organisations paysannes et rurales, des pouvoirs publics, des acteurs institutionnels … seront croisées.

Thème 4 : Pour une recherche agricole et agroalimentaire au service d’un développement agricole et rural durable.

Pour assurer un développement agricole et rural durable du Sénégal et de la sous-région, la recherche agricole et agroalimentaire devrait jouer un rôle de premier plan. Comment peut-on s’assurer que les questions de recherche prennent en charge les problématiques de développement agricole et rural ? En d’autres termes, comment garantir un agenda de la recherche piloté par la demande ? Les participants au colloque discuteront de ces questions et analyseront les articulations entre les différents acteurs, les partenariats nécessaires à l’exécution des programmes de recherche et les types de financement capables de promouvoir une recherche de qualité. La contribution des Think Tank dans la production de connaissances pour le dialogue et l’élaboration de politiques concertées de  développement agricole et rural sera aussi abordée.

Participants

La conférence regroupera des chercheurs et enseignants-chercheurs, des représentants des organisations paysannes, des structures étatiques, des organisations inter-gouvernementales, de la société civile et des partenaires techniques et financiers. Ils viendront d’Afrique, d’Asie, d’Amérique et de l’Europe.

Informations pratiques

Les communications peuvent être proposées en français ou en anglais. Les abstracts (500 mots maximum) seront envoyés au Secrétariat de la conférence : colloquejacquesfaye@ipar.sn

Dates importantes

Date limite de soumission des abstracts: 25 Septembre 2018

Notification d'acceptation: 1erOctobre 2018

Date limite pour la soumission des textes complets (30 000 caractères maximum, notes et espaces compris): 31 Octobre 2018

Publication

Les articles acceptés par le comité de sélection seront publiés dans les actes du colloque.